Aller au contenu principal
Bonne pratique

HOPE un jour, HOPE toujours

L’intention initiale

Pourquoi avoir lancé cette action à l’origine ? Quelle était votre intention initiale ? Vos objectifs ?

Synergie participe à « HOPE », un programme national en faveur de l’insertion des réfugiés en demande d’emploi, qui s’inscrit en cohérence avec les valeurs humaines de l’entreprise. Synergie a d’ailleurs ouvert une agence dédiée à l’insertion à Rezé en 2021.

L’objectif du programme est de répondre à une double problématique : sécuriser les parcours et l’intégration de réfugiés via la formation et l’emploi, tout en répondant aux difficultés croissantes de recrutement rencontrées par certains métiers, notamment dans les secteurs du BTP et de l’automobile.

Le programme d’accompagnement est global et vise à lever les freins administratifs, aider à reprendre confiance en soi, se former à la langue française, délivrer les codes de l’entreprise et de la vie en collectivité et assurer la mise en emploi à l’issue de la formation. Un accompagnement intégral est également assuré sur le logement autonome.

La mise en œuvre et les moyens

Comment vous y êtes-vous pris pour mettre en œuvre cette action ? Quelles étapes ?  Sur quoi vous êtes-vous appuyés ? Quels moyens ont été nécessaires (ressources, aide d’un autre acteur, indicateurs, territorial, référentiel, autre)

Dans le cadre du programme HOPE, Synergie collabore avec Pôle Emploi ; l’AFPA (Agence pour la Formation Professionnelle des Adultes) qui assure l’hébergement, la formation et la restauration des participants. AKTO est le financeur du programme.

Pour mener à bien ce projet, Synergie s’appuie sur ses partenariats avec différents acteurs du territoire tels que la Semitan pour offrir une découverte de la ville de Nantes et des transports en commun. Ou encore le Crédit Agricole de St Herblain qui accompagne à l’ouverture des comptes courants. Et Action Logement, pour les propositions actives de logements.

Le parcours d’accompagnement comprend une période de formation de 6 mois à un métier spécifique, en général sous tension. Durant cette période, Synergie s’engage à chercher des stages pour les participants.

Les résultat

Et finalement, qu’est-ce que ça a apporté à l’entreprise ? Quels résultats avez-vous obtenus (économiques ou autres) ?

Le programme HOPE offre aux équipes de Synergie et aux réfugiés participants un enrichissement mutuel : un partage de cultures, une richesse humaine, de la bienveillance, une écoute active et attentive, des sourires, être la réponse à des rêves (travail et le logement). Une équipe soudée et de la bonne humeur !

Sur 70 parcours :

  • 65 ont obtenu leur diplôme
  • 100% ont eu une proposition de logement
  • 98% ont travaillé pour Synergie
  • Depuis 2018, 80% sont encore intérimaires chez Synergie : 5 signatures de CDI en interne chez Synergie, 3 signatures CDI chez des clients.

Facteurs clés de succès et/ou écueils à éviter

Aujourd’hui, si quelqu’un veut appliquer cette pratique dans son entreprise, que lui conseilleriez-vous ? À faire ou à éviter …

Les facteurs clés de succès pour mener à bien le programme HOPE :

  • L’investissement humain et individuel est primordial : donner de sa personne, de son temps. Pouvoir répondre à chacun et à chaque problématique, être réactif. Être vigilant sur la santé et sur l’évolution de chacun.
  • Être à l’écoute, avoir de l’empathie et beaucoup de patience
  • Rassurer, apporter une sécurité dans le langage et dans l’accompagnement
  • Assurer un suivi administratif très minutieux
  • Être en capacité de créer du lien avec les partenaires, de pouvoir animer un groupe, et travailler en équipe (partenaires, stagiaires…)

>> Pour en savoir plus sur le programme HOPE, découvrez le replay du documentaire « Réfugiés, un avenir possible… »

Témoignage de Abdelmajid

Le parcours dans Hope

  • Qu’est-ce qui vous a plu pendant le programme HOPE ? (Le logement, la formation, les autres stagiaires, etc)

Le programme m’a plu dans toutes les étapes. J’ai beaucoup aimé les cours de français, j’étais dans un groupe où on s’entendait tous bien. J’ai aimé apprendre le métier de coffreur bancheur. Je vivais à l’AFPA pendant 6 mois, et c’était bien.

  • Qu’est-ce qui a été difficile pour vous pendant la formation ? De rester assis pendant des heures en salle de cours.
  • Qu’est-ce qui peut être amélioré selon vous ? La formation est très bien comme ça. Fatiha m’a beaucoup aidé.
  • La formation HOPE vous a-t-elle permis de trouver un travail que vous aimez ? Je travaille toujours pour SYNERGIE depuis ma sortie de formation. J’ai commencé à travailler pour Synergie le lendemain.

Le parcours après HOPE

  • Travaillez-vous aujourd’hui ? Si oui, quel métier exercez-vous ? Qu’aimez-vous dans le métier que vous faites aujourd’hui ? Oui, en tant que Coffreur bancheur ou maçon.
  • Qu’est-ce que vous a apporté le programme HOPE ? (Professionnellement et personnellement)

J’ai un salaire tous les mois, je vis confortablement, et je ne manque de rien.

  • Quels sont vos projets à court terme ? A plus long terme ? J’aimerais fonder ma famille et continuer de travailler tous les jours. Et peut-être revoir mes frères et sœurs qui sont aux Etats Unis et en Australie.

Qu’aimez-vous faire durant votre temps libre (en dehors du travail ou de la formation) ? Je joue au foot, j’aime courir et sortir avec mes amis. Je passe beaucoup de temps au téléphone

Contact et coordonnées
Dominique LEGOFF GARNIER

13, mail Pablo Picasso NANTES

En vous inscrivant recevez toutes nos actualités