Aller au contenu principal
Bonne pratique

L’art du propre, développer un modèle économique responsable dès la création

Cécile Gandon, dirigeante de l’Art du Propre, a intégré dès la création de son entreprise de nettoyage à domicile des enjeux RSE en mettant au cœur de son modèle économique l’amélioration des conditions de travail du personnel de ménage. Créée en mars 2021, l’entreprise compte aujourd’hui 9 salariés et accélère son développement.

La minute RSE de l'Art du propre

L’intention initiale :

L’Art du Propre est né d’un constat négatif sur les conditions de travail du personnel de ménage à domicile (temps de travail étalé, distance géographique entre les missions, salaire faible…) et d’une insatisfaction des clients. L’objectif était, dès la création de l’entreprise, de remettre l’humain au cœur en proposant des conditions de travail décentes à ses salariés (emplois durables, salaires mensualisés, valorisation des salariés…).

Animée par la volonté de créer sa « société idéale », Cécile a créé le modèle économique de son entreprise à travers des choix stratégiques différenciants sur le marché du nettoyage. Ces derniers sont basés sur l’écoute des parties prenantes de l’entreprise (salariés et clients) et sur des choix éthiques en cohérence avec ses valeurs écologique et sociétale.

La mise en œuvre & Les moyens :

Accompagnée par la Chambre des Métiers & de l’Artisanat Pays de la Loire au sein du Parcours entrepreneur, la créatrice a été confortée dans l’élaboration de son modèle économique responsable basé sur une démarche RSE solide et globale.

Conditions de travail des salariés :

  • Proposer des emplois durables en embauchant en priorité en CDI, à temps plein.
  • Assurer un revenu stable dans le temps en mensualisant les salaires.
  • Réduire les distances à parcourir entre les clients (sectorisation, clients à moins de 30mn du domicile des salariés, prise en charge des frais de déplacement).
  • Limiter les risques sanitaires liés à l’usage quotidien de détergents en utilisant des produits écoresponsables et les moins nocifs au niveau sanitaire (biodégradables, et limitation des risques)
  • Articuler les temps de vies des salariés en mettant en place des horaires adaptés et en sensibilisant les clients sur le choix des créneaux

Gouvernance responsable :

  • Favoriser la transparence sur les résultats de l’entreprise: réunions organisées toutes les 6 semaines pour fédérer l’équipe et accueillir les nouveaux salariés, partager les retours d’expérience avec les clients et les informations stratégiques, prendre des décisions…
  • Ouvrir le capital aux salariés: une part du capital est offerte aux salariés au bout d’une année dans l’entreprise pour favoriser leur engagement et les fidéliser.
  • Impliquer les salariés dans les choix stratégiques: les salariés participent aux choix stratégiques et notamment ceux liés aux réinvestissements des bénéfices.

Impact environnemental maitrisé :

  • Sensibiliser les clients à utiliser des détergents écoresponsables (partenariat avec Body Nature permettant d’offrir un pack de produit éco-conçus à tous les nouveaux clients) et sensibilisation aux écogestes.
  • Eco-concevoir le site internet et hébergement en France.
  • Favoriser les mobilités douces (réseau urbain, déplacement à pieds).
  • Intégrer des espaces collectifs : location d’un bureau dans un espace de co-working (limiter les charges et ne pas être isolé).

Economie responsable :

  • Fidéliser les clients pour stabiliser la charge de travail des salariés.
  • Réduire les temps de déplacements entre les clients en sectorisant les clients par journée de travail pour que ce soit confortable pour les salariés.
  • Etre transparent sur les tarifs des prestations auprès des clients.
  • Mettre en place des achats responsables.

Inclusion et égalité de traitement :

  • Harmoniser les horaires de travail: Répartir équitablement les missions en volume d’heures entre les salariés.
  • Assurer l’équité des rémunérations : grille salariale en fonction de l’expérience.
  • Favoriser l’inclusion au sein des salariés (emploi de personnes éloignées de l’emploi)
  • Favoriser la mixité dans un métier où les femmes représentent la majorité des salariés (un homme recruté en janvier 2022).

Développer les compétences des salariés : projet de formation visant à accompagner un salarié à devenir chef d’équipe.

 

Les résultats :

  • 9 emplois créés environ 1 an après la création de l’entreprise.
  • Sur 8 mois d’activités (mai 2021 au 31 décembre) : 60K€ de chiffre d’affaire, 7700€ de bénéfices.
  • Les conditions de travail fidélisent les salariés et sont attractives:
    • Aucun départ de salariés (alors que le turn-over dans le secteur du nettoyage est important).
    • Aucun jour d’arrêt de travail lié à l’activité professionnelle, pas de retard des salariés grâce à une bonne articulation des temps de vie (pas de coûts liés aux remplacements des salariés absents).
    • Aucune difficulté de recrutement (cooptation entre les salariés).
  • Fidélisation et satisfaction des clients:
    • Satisfaction client performante (Bonne image de l’entreprise),

Identification de nouveaux prospects par un système de recommandation par d’autre clients.

 

Les facteurs clés de succès :

  • Suivre un parcours d’accompagnement à la création de l’entreprise: construire un modèle économique solide, être bien entouré (comptables et banquiers…).
  • Développer son réseau (adhésion à un réseau d’entrepreneurs).
  • Rencontrer les acteurs institutionnels détenant des ressources utiles à la création d’entreprise (CMA, CCI, URSAFF, Plateforme RSE de la métropole nantaise…).
  • Instaurer une écoute des parties prenantes régulière et entretenir des liens de confiance.
En vous inscrivant recevez toutes nos actualités