Aller au contenu principal
Bonne pratique

L’Atelier, une pâtisserie Antigaspi & solidaire !

L’Atelier, première pâtisserie anti gaspi et solidaire, a ouvert ses portes le 16 octobre 2020 (journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire) au sein de la galerie marchande Beaulieu, sur l’île de Nantes. Un concept inédit en France !

Atelier, RSE exemple

L’intention initiale

« L’Atelier » est né d’un double constat :

  • Chaque année, 9 millions de tonnes de produits alimentaires sont jetés en France. Pains invendus, fruits hors calibres ou légèrement abîmés, sont sortis des circuits alors qu’ils sont encore consommables.
  • Le taux de chômage des personnes en situation de handicap est environ deux fois supérieur à la moyenne nationale.

Depuis 2019, l’Association Handicap Travail Solidarité (HTS) commercialisait déjà ses produits (cookies, confitures…) confectionnés à partir d’invendus alimentaires par des travailleurs en situation de handicap, en épiceries vrac et bio. Mais cela ne suffisait pas pour sensibiliser le grand public !

L’équipe a donc souhaité aller plus loin en ouvrant une boutique implantée au cœur d’une galerie marchande. Et ainsi donner une visibilité et une vitrine à la démarche et inciter le plus grand nombre à consommer responsable. L’objectif de la pâtisserie est double : lutter contre le gaspillage alimentaire et contre les stéréotypes liés au handicap.

La mise en œuvre et les moyens

L’idée d’une boutique est née en juillet 2020. La remise des clés s’est faite le 1er octobre ! Pour relever ce défi, l’association HTS a dû nouer des partenariats avec la Galerie Beaulieu, l’enseigne Carrefour et l’ADAPEI 44. Grâce à la collaboration avec l’Esatco Atlantique, quinze travailleurs en situation de handicap participent ainsi au quotidien de la boutique, avec des salariés d’HTS. L’équipe s’est même trouvée un petit nom : la « Brigade Anti-Gaspi & Solidaire ».

Une fois l’équipe constituée, le plus gros challenge a été de former en un temps record les travailleurs handicapés, très peu souvent confrontés au public, à la production et à la vente en boutique. La brigade inclusive est composée de 15 personnes en situation de handicap et 5 salariés de l’association.

L’atelier récupère entre 7 et 8 cagettes de fruits et légumes par après-midi de production et jusqu’à 10 kilos de pain rassis. Les recettes changent tous les jours en fonction des invendus récupérés. Ils sont ensuite valorisés dans le laboratoire boulangerie/pâtisserie du magasin Carrefour mis à leur disposition. Des gaufres et smoothies sont concoctés en live dans la boutique, pour donner envie aux clients de cuisiner plutôt que de gaspiller.

La boutique s’inscrit dans une vraie démarche d’économie circulaire : les meubles ont été chinés ou achetés en Ressourcerie, retapés, rénovés ; un partenariat a été fait avec Envie44 pour l’électroménager. Le lieu est adapté aux clients en situation de handicap : accessible aux personnes à mobilité réduite, menus en brail, apprentissage du b.a.ba de la langue des signes…

Les résultats

  • Chaque semaine 500 kilos d’invendus valorisés à travers des pâtisseries. Des produits salés seront également cuisinés et commercialisés à partir de début novembre.
  • En une quinzaine de jours d’ouverture seulement, les clients sont déjà au rendez-vous ! Leurs réactions sont très enthousiastes, ils sont curieux et à l’écoute de la démarche et de l’histoire du projet. Leur attitude est bienveillante et les échanges avec l’équipes de salariés en situation de handicap sont très positifs, sans stigmatisation
  • De leur côté, les salariés s’épanouissent, montent rapidement en compétence, et sont heureux d’être valorisés à travers leur activité et au coup de projecteur mis sur le projet, suite à la venue de nombreux journalistes. Les échanges réguliers avec leurs encadrants et référents au sein de l’ESAT permettent de dire que les retours de la brigade inclusive sont plus que positifs !
  • L’équipe souhaite déjà aller plus loin et a pour projet d’organiser des cours de cuisine anti gaspi et des ateliers de sensibilisation au handicap à destination du grand public.

Les facteurs clés de succès

  • Inclure les personnes en situation de handicap en amont de la démarche au même titre que l’ensemble des salariés, pour favoriser leur épanouissement dans un tel projet.
  • Nouer des partenariats
  • Trouver une réalité économique, pouvoir s’autofinancer sans dépendre des subventions. La boutique éphémère espère devenir permanente et continuer d’ouvrir ses portes au-delà du 31 décembre 2020 !
  • Être visible médiatiquement permet de créer un engouement autour du projet, une dynamique positive qui donne un vrai coup de pouce !

Bonne pratique rapportée par Audencia

Contact et coordonnées
Katia Tardy, membre de la brigade inclusive

Centre commercial Beaulieu, 44200 Nantes

En vous inscrivant recevez toutes nos actualités