Aller au contenu principal
Bonne pratique

« Les lycées de la réussite », un programme d’accompagnement en faveur de l’insertion sociale & professionnelle des jeunes

Interview de Maryam HANNE, chargée de projets RSE, en charge des programmes Lycées de la réussite au sein du pôle inclusion active de la Fondation KPMG & Gwenaëlle Valenta, Responsable RH KPMG Région Ouest.

Le programme « les Lycées de la Réussite », lancé en 2007 par la Fondation KPMG, a pour objectif de créer du lien entre le cabinet KPMG et les lycées professionnels en quartiers prioritaires afin de favoriser l’insertion sociale et professionnelle des jeunes. Ce programme existe depuis 2009 au sein du lycée Nelson Mandela à Nantes.

L’intention initiale

La volonté de KPMG, dont l’implantation régionale est importante, était d’agir pour les territoires et de répondre aux problématiques des quartiers. Ce programme vise les lycées professionnels situés en Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV) et plus particulièrement les lycées où les besoins des jeunes sont importants (dévalorisation, décrochage scolaire…). Aujourd’hui, 37 lycées sont partenaires en France. A Nantes, le Lycée Nelson Mandela bénéficie de ce programme.

L’objectif est de favoriser l’insertion sociale et professionnelle des jeunes en leur permettant de prendre confiance en eux, de leur apporter une ouverture sur la société en général et de créer du lien avec le monde de l’entreprise pour lutter contre la « fatalité » de la reproduction sociale.

Le programme est constitué de deux grands volets regroupant des implications très variées, mises en place sur le long terme :

  • L’insertion professionnelle (parrainage de classes, ateliers pédagogiques animés par les collaborateurs KPMG et des coachs professionnels, jurys projets, journées découverte de l’entreprise, rencontres métiers, stages, recrutement de BTS en alternance ou en CDI, coaching individuel sur-mesure…)
  • L’insertion socio-culturelle (projets lycées, visites culturelles, projets éducatifs et sociaux, bourses d’urgence, sensibilisation à l’environnement…)

La mise en œuvre & les moyens

Les lycées partenaires ayant des besoins d’accompagnement sont identifiés par le Ministère de l’Education. Les enseignants impliqués portent le projet depuis son lancement en 2009, et s’investissent pleinement. Il existe un vrai travail de fond pour co-construire et réadapter le contenu avec les enseignants, afin de coller au mieux au besoin des élèves.

A Nelson Mandela, les lycéens de la filière gestion administration sont accompagnés et coachés, avec l’inclusion d’élèves en situation de handicap. En effet, un certain nombre de jeunes sont orientés vers cette filière « par défaut », ils ont donc d’autant plus besoin d’être remotivés. Grâce au programme « Les lycées de la réussite », les collaborateurs de KPMG leur montrent que leur filière a du sens.

La coopération et le partage continu entre professeurs, associations du territoire et la Fondation KPMG sont essentiels. La complémentarité de ces différents acteurs participe à la réussite du programme.

« On ne peut pas agir tout seul sur ces questions-là, il faut être au cœur d’un écosystème. Voir quelles valeurs ajoutées on a et venir les allier aux valeurs ajoutées d’autres acteurs. On se repose sur des partenariats qui sont vraiment donnant-donnant. Il n’y a pas un mécène et un bénéficiaire, on est vraiment partenaires, on travaille ensemble comme des collègues. Le but est l’impact positif final. Que cet impact soit mesurable, réel et sur le long terme. C’est tout l’enjeu. », déclare Maryam HANNE en charge du programme.

Les résultats/bénéfices

Depuis 2009, 70 collaborateurs de KPMG ont été mobilisés à Nantes. Ainsi, environ 120 lycéens nantais sont accompagnés chaque année.

L’implication des collaborateurs KPMG dans « les Lycées de la réussite » contribue à valoriser leurs compétences et à développer leur pédagogie et leur empathie. Ce sont des moments d’échanges précieux avec les jeunes, sur leur temps de travail, une « bouffée d’air frais » dans des métiers très intenses. Cela permet également de créer du lien entre salariés de différents métiers, qui sans le programme ne se seraient pas rencontrés. Ainsi ce programme contribue de manière indirecte à tisser des liens transverses entre les différents métiers de l’entreprise et à renforcer la fierté d’appartenance à une entreprise qui s’engage sur le terrain.

Concernant les jeunes, l’impact positif est indéniable : toutes les classes accompagnées ont de meilleurs résultats au baccalauréat, un taux de décrochage scolaire moindre, davantage d’élèves qui poursuivent en études supérieures et de meilleurs résultats sur Parcour’sup.

« Le partenariat avec la fondation KPMG est un réel plus pour les élèves de la voie professionnelle. Les élèves bénéficient de témoignages concrets de professionnels tant sur les savoirs être que sur leurs métiers. Elle prépare ces jeunes au monde du travail », témoigne un enseignant du lycée Nelson Mandela à Nantes

Les facteurs clés de succès & écueils à éviter

  • La direction doit être motrice, et aussi engagée que les collaborateurs,
  • Avoir une ressource dédiée et spécialisée pour coordonner le programme,
  • Coopérer avec l’écosystème (professeurs, associations, …) en tant qu’acteur et partenaire, et ne pas se considérer comme un simple mécène,
  • Etre dans la co-construction et le partage continu, dans un esprit d’entraide. Pour travailler avec les autres acteurs, il est nécessaire de faire preuve d’ouverture d’esprit et de s’adapter aux façons de travailler de chacun,
  • Être modeste et savoir faire appel à des prestataires externes si la compétence n’existe pas en interne, pour assurer la qualité de l’accompagnement,
  • Ne pas hésiter à investir dans des mesures d’impact, pour pouvoir se remettre en question de manière objective et réajuster continuellement le programme aux besoins réels des jeunes
En vous inscrivant recevez toutes nos actualités