Aller au contenu principal
Bonne pratique

Lutter contre le gaspillage alimentaire en redistribuant ses invendus à des associations

Carrefour City Rezé a choisi de faire appel à Breizh Phénix, une entreprise sociale, afin qu'elle collecte, à vélo, ses invendus alimentaires et non alimentaires pour les redistribuer à des associations locales.

INTENTION INITIALE

Pourquoi avoir lancé cette action à l'origine ? Quelle était votre intention initiale ? Vos objectifs ?

Lors d'un comité d'échanges trimestriel réunissant les gérants des différents magasins, l'environnement et plus particulièrement les questions du don et du gaspillage alimentaire étaient à l'ordre du jour. Le directeur de Carrefour City Rezé, Stéphane LE QUERE, a alors découvert l'entreprise sociale Breizh Phenix, à laquelle un de ses confrères faisait déjà appel pour la collecte de ses invendus.Il a trouvé leur démarche très intéressante et pratique : en effet, cela permet de réaliser une démarche citoyenne tout en s'appuyant sur une formule "clé en main". Les coursiers viennent récupérer les invendus, alimentaires ou non alimentaires, directement dans le magasin 2 fois par semaine afin de les redistribuer à des associations locales, tout en faisant appel à un mode de collecte écologique : le vélo.La rigueur est au rendez-vous ! En effet, la chaîne du froid et la traçabilité des produits sont parfaitement respectées : les produits donnés (produits alimentaires secs et frais) sont parfaitement propres à la consommation (dates courtes) et sont redistribués le jour même à des associations reconnues d’intérêt général ou d’utilité publique situées à proximité, dans une vraie logique de "quartier".

MISE EN ŒUVRE

Comment vous y êtes vous pris pour mettre en œuvre cette action ? Quelles étapes ?

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, le directeur de Carrefour City Rezé a souhaité nouer un partenariat avec Breizh Phenix. Il les a alors contactés via leur site internet avant de les rencontrer afin de valider la démarche. Il a ensuite bénéficié d'une journée de formation concernant le tri des produits : quels produits sont acceptés ou non ; et le chemin exact des produits collectés. Des conteneurs isothermes lui ont ensuite été fournis afin de pouvoir démarrer la collecte dans le respect de la chaîne du froid.

MOYENS

Sur quoi vous êtes vous appuyés ? Quels moyens ont été nécessaires (ressources, aide d’un autre acteur, indicateurs, territorial, référentiel, autre)

Pour mener à bien cette démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire, Carrefour City Rezé s'est appuyé sur l'entreprise Breizh Phenix, qui organise les collectes en partenariat avec Green Course, jeune entreprise nantaise qui propose un service de livraisons à vélo.

RÉSULTATS

Et finalement, qu’est-ce que ça a apporté à l’entreprise ? Quels résultats avez-vous obtenus (économiques ou autres) ?

Au lieu de jeter des produits qui n'auraient pas été vendus, le magasin en fait bénéficier des associations rezéennes qui les valorisent le jour même sous la forme de repas. Cette action permet également de sensibiliser les clients et les salariés au gaspillage alimentaire, grâce à un affichage en magasin (sur les caisses et dans la salle du personnel).

FACTEURS CLÉS DE SUCCÈS / ÉCUEILS À ÉVITER

Aujourd'hui, si quelqu'un veut appliquer cette pratique dans son entreprise, que lui conseillerez-vous ? À faire ou à éviter...

  • Il est nécessaire d'être rigoureux au niveau du contrôle des DLC (Dates Limites de Consommation) et de respecter la charte de Breizh Phenix : par exemple, il n'est pas possible de donner des steacks hachés ou autres viandes transformées ayant une DLC à la date du jour de collecte.
  • Il est également essentiel que cette démarche soit portée par le directeur de magasin pour en assurer la cohérence globale.
Bonne pratique rapportée par : Audencia
Contact et coordonnées
Stéphane LE QUERE

93 rue Jean Jaurès
44400 Rezé

En vous inscrivant recevez toutes nos actualités