Aller au contenu principal
Bonne pratique

Soutenir une association via une plateforme de dons

Le fonds de dotation Solidarité Grand Ouest de la Banque Populaire Grand Ouest a créé en mai 2019 un nouveau dispositif solidaire.Le principe est de proposer aux entreprises locales de soutenir un projet associatif d’intérêt général sélectionné avec la Fondation d’Entreprise Grand Ouest puis d’inciter ensuite le citoyen à également faire un don. L’originalité du dispositif est que chaque don en ligne est multiplié par 3 car il permet de déclencher 2 abondements : l’un de la fondation Grand Ouest, l’autre de l’entreprise partenaire de l’association. Grâce à un système d’abondement le don initial est multiplié par trois. A mi-chemin entre crowdfunding et système classique de collecte de dons, cet outil se veut résolument 100 % RSE.

INTENTION INITIALE

Pourquoi avoir lancé cette action à l'origine ? Quelle était votre intention initiale ? Vos objectifs ?

De nombreuses belles associations du territoire œuvrent concrètement pour l’intérêt général en local et l’idée était de mobiliser un maximum de personnes autour des besoins de ces associations. On a voulu aller plus loin encore que ce que nous faisons déjà avec notre fondation en créant cet outil solidaire, avec pour objectif :
  • de proposer un outil de collecte additionnel efficace au service des associations
  • de proposer un outil de RSE innovante et de mécénat participatif pour les entreprises
  • d’inciter le grand public au don. Nous prenons le pari que le système d’abondement permettant de multiplier tous les dons par 3 sera incitatif pour tous !

MISE EN ŒUVRE

Comment vous y êtes vous pris pour mettre en œuvre cette action ? Quelles étapes ?

Il a fallu convaincre non au seulement au sein de la Banque mais aussi les entreprises de l’intérêt d’un tel dispositif. En effet, pourquoi donner via un fonds de dotation d’une Banque ? Pourquoi ne pas donner directement ? Avec la floraison de campagnes de crowdfunding, de cagnottes, de collectes en tout genre, le donateur est parfois perdu. Nous avons la conviction justement que nous sommes un tiers de confiance permettant une sélection rigoureuse avec les entreprises et les équipes de la fondation, une transparence et un suivi de l’argent donné. En tant que 1ère banque des PME, nous facilitons la démarche et la sélection de projets à soutenir en leur proposant un outil clé en main. Elles n’ont pas toutes un service mécénat et communication dédié ! Reste maintenant à convaincre le grand public*!

MOYENS

Sur quoi vous êtes vous appuyés ? Quels moyens ont été nécessaires (ressources, aide d’un autre acteur, indicateurs, territorial, référentiel, autre)

Nous avons une personne dédiée** à plein temps au sein de la Banque. On s’appuie également sur la connaissance précieuse des clients qu’ont nos de nos commerciaux des agences entreprises de leur portefeuille-client pour proposer à telle entreprise plutôt qu’une autre le dispositif. Il arrive également que la Banque mette en relation une association orpheline d’entreprise et inversement pour qu’un projet de collecte puisse voir le jour. Pour l’année 2019, nous espérons on espère pouvoir accompagner 20 associations ! Pour cela, nous avons on a créé une plateforme en ligne www.solidaritegrandouest.fr avec l’aide d’IRAISER*** et déployé des outils plus classiques de communication : dépliants dans les agences, événements, réseaux sociaux, communiqués de presse, mailing…

RÉSULTATS

Et finalement, qu’est-ce que ça a apporté à l’entreprise ? Quels résultats avez-vous obtenus (économiques ou autres) ?

Il est encore un peu tôt pour le dire car le dispositif vient de démarrer et les premières collectes sont actives jusqu’à septembre. Les premiers signes sont encourageants car quelques semaines après le démarrage, nous avons déjà plus de 120 donateurs et plus de 28KE collectés ! Un début prometteur alors même que le dispositif est peu connu ! Les messages sur les réseaux sont également très positifs.

FACTEURS CLÉS DE SUCCÈS / ÉCUEILS À ÉVITER

Aujourd'hui, si quelqu'un veut appliquer cette pratique dans son entreprise, que lui conseillerez-vous ? À faire ou à éviter...

Communiquer sur les collectes auprès de ses parties prenantes ! L’association a un rôle prépondérant dans la réussite de la collecte : en tant que bénéficiaire, elle est la meilleure ambassadrice de sa propre collecte. Nous arrivons avec l’entreprise en soutien de cette collecte. Pour l’entreprise, le mieux est sans doute de mettre à l’honneur l’association à l’occasion d’un événement. L’erreur à ne surtout pas commettre est de ne pas en parler, ne pas oser demander de l’argent à ses parties prenantes. Si on veut partir dans le dispositif, il faut être prêt à jouer le jeu !

Pour aller plus loin :

* A l’heure de la rédaction de cette bonne pratique (15/07/2019), le fonds de dotation n’en est qu’à ses débuts ** Anne-Sophie Meysselle, Direction RSE, Vie coopérative et Communication *** Leader européen de la collecte auprès des associations, spécialisé dans les sites en marque blanche et formulaires de dons en ligne.Bonne pratique rapportée par : Audencia
https://www.youtube.com/embed/fHWFLQYbgyg
Contact et coordonnées
Régis GUYONY

1 Rue Françoise Sagan, Saint-Herblain, Pays-de-la-Loire, France

En vous inscrivant recevez toutes nos actualités