Aller au contenu principal

La Transition Énergétique : une nécessité pour faire face au changement climatique !

Basé sur la raréfaction des énergies fossiles et des ressources en général d’une part et la prévention du réchauffement climatique d’autre part, la réflexion sur la transition énergétique consiste à susciter un modèle de développement décarboné et sobre en énergie.

Pourquoi ça se réchauffe ?

Jusque dans les années 1950, les variations climatiques étaient mineures et expliquées principalement par des phénomènes géologiques. Cependant, depuis la fin du 19ème siècle et notamment depuis le milieu du siècle dernier, on assiste à une augmentation rapide et exponentielle de la température moyenne de la Terre. Depuis cette période, elle a déjà augmenté d’au moins 1°C.

Aucun phénomène naturel n’est aujourd’hui capable d’expliquer ce réchauffement. Un consensus scientifique est désormais présent pour dire que ce sont les Gaz à Effet de Serre émis par les activités humaines qui en sont responsables.

On retrouve parmi ces gaz le fameux CO2, émis par de nombreuses activités humaines mais aussi des moins connus : le protoxyde d’azote (N20) et le méthane (CH4) résultant principalement d’activités agricoles ainsi que les gaz fluorés développés par l’industrie. Ces derniers, bien qu’émis en moins grande quantité, ont un pouvoir de réchauffement très fort !

 

 

Quelles en sont les conséquences ?

Les conséquences du réchauffement climatique sont déjà et seront nombreuses : extrêmes de températures plus importants, acidification des océans, hausse du niveau de la mer, perturbation des cycles de l’eau, des cycles végétatifs et de l’équilibre de la biodiversité.

Toutes ces conséquences auront un impact direct sur nous-mêmes, êtres humains et nos sociétés. Le stress hydrique qui risque de s’aggraver et de s’étendre, la submersion de certaines régions proches du niveau de la mer, la multiplication des catastrophes naturelles et l’impact sur les rendements agricoles sont autant de conséquences du réchauffement climatique qui rendront hostiles et inhabitables à l’homme de nombreuses zones du globe. On peut donc s’attendre à des perturbations majeures de nos modes de vie et d’important flux de population.

Dans le scénario où nous ne ferions rien pour baisser nos émissions de Gaz à Effet de Serre, l’augmentation de la température d’ici 2100 serait d’au moins 5°C. Dans ce scénario, les perturbations listées précédemment seraient généralisées à l’ensemble de la planète et impliqueraient pour des milliards de personnes de migrer vers une autre zone plus habitable pour survivre.

Face à l’urgence, que faire ?

Répartition des émissions de GES par secteurs

Si une hausse des températures sur les prochaines années est désormais inévitable, il est encore possible et nécessaire de la contenir à des niveaux tolérables. Pour cela, le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) a fixé comme objectif de rester sous le seuil des 1,5°C d’augmentation de la température depuis 1850 pour éviter des perturbations trop importantes et un emballement climatique.

Une solution semble donc s’imposer : Réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre !

La stratégie de réduction est déterminée au niveau politique mondiale (Accord de Paris), nationale (Stratégie Nationale Bas-Carbone) et locale (Agenda21 Communal de Nantes Métropole) mais les entreprises ont également leur rôle à jouer dans cet objectif de réduction puisque leurs secteurs sont émetteurs de ces gaz à effet de serre.

La transition énergétique repose sur :

Développement économique équilibré

  • Réduction des externalités négatives des activités (consommations d’énergie, émissions, déchets,…)
  • Au-delà : Mutation des modèles économiques et des emplois
  • Lutte contre la précarité énergétique

Innovation comportementale et technique

  • Éducation – pédagogie – formation professionnelle
  • Enjeux de recherche et développement

Action individuelle & collective à travers :

  • Levier humain de l’engagement sociétal pour le développement durable et leviers économiques (incitations)
  • Développement de synergies possibles au sein des filières, des secteurs, des zones d’activité (socio-écologie industrielle)
  • Devoir d’influence auprès des fournisseurs, salariés, clients, consommateurs, …

Pour approfondir et participer au grand débat de transition énergétique, c’est ici

Pour en savoir plus

Portail de la transition énergétique de l’ADEME – https://agirpourlatransition.ademe.fr/

Portail du gouvernement sur le changement climatique – https://www.ecologie.gouv.fr/politiques/comprendre-changement-climatique

Cours de l’Ecole des Mines de Jean Marc Jancovici – https://slides.pimoid.fr/jancovici/mines_2019/

Chaine Youtube du Réveilleur – https://www.youtube.com/channel/UC1EacOJoqsKaYxaDomTCTEQ

Pour aller plus loin

Protection de la planète
L’adaptation au changement climatique
Protection de la planète
Changement climatique et neutralité carbone
Protection de la planète
Climat et entreprise : comment agir ?
Protection de la planète
Déchets : prévenir, réduire, recycler, valoriser
Protection de la planète
Transport des salariés : agir pour la mobilité durable
Protection de la planète
Développer de nouveaux modèles économiques soutenables
Protection de la planète
Transition énergétique : que dit la loi ?
En vous inscrivant recevez toutes nos actualités