Aller au contenu principal

Climat social : comment faire ?

Dans le nouveau cadre juridique défini par la réforme du code du travail de septembre 2017, nous identifions les champs d’innovations sociales / bonnes pratiques RSE suivants :

A l’échelle de l’entreprise

  • Représentants de proximité : Les choisir, les animer, accompagner leur implication / responsabilité : pédagogie
  • Valorisation des parcours des élus du CSE :
    • Motiver les candidatures
    • VAE, GPEC
  • Mise en place d’un CSSCT entre 50 et 300 salariés
  • Possibilité de recours à un tiers conseil : syndicat, médiateur (direccte, aract, avocat, …)
  • Heures de délégation :
    • Optimiser pour la qualité & transparence
    • Quel rôle pour les suppléants pour assurer la continuité et qualité de dialogue (compte-tenu mutualisation des heures de délégation ?
  • Formation des élus (minimum et au-delà : chaque fois que pertinent (changement règlementaire, …)
  • Remise des documents (Base de Données Economiques & Sociales (BDES), …) : délai d’envoi, qualité
  • Négociation collective dans les TPE/PME : comment l’utiliser à bon escient ?
  • Co-construire un agenda social pluri-annuel (ETI & Gdes entreprises)

A l’échelle territoriale

  • Formation / sensibilisation dans les cursus de formation : RSE, dialogue social
  • Des accompagnements pourraient émerger sur le territoire. A identifier dans Parcou’RSE

Pratiques identifiées sur le territoire

Parmi les pratiques collectives sur le territoire, le dialogue passe par l’information des salariés sur l’entreprise : sa stratégie, sa performance. Sur le temps de travail, elles peuvent prendre la forme :

  • d’un évènement convivial d’échange et de réponse aux questions spontanées ou collectées en amont sur la base de l’ordre du jour
  • ou de comités restreints pour favoriser un dialogue direct autour d’aspects de la qualité de vie au travail y compris en suscitant la prise de parole de personnes timides.

Ces échanges permettent aussi d’identifier des sujets de préoccupations ou idées d’amélioration des salariés en complément des instances représentatives du personnel, d’éventuelle boîte à idées (virtuelle ou physique), d’entretiens individuels, …

D’autre part, plusieurs entreprises s’appuient sur un baromètre social, questionnaire individuelle et anonyme, standard ou personnalisé, sur la qualité de vie au travail. Personnalisé, il permet de mesurer l’évolution du climat social, et la perception des action menées.

Facteurs clés de succès

  • Articuler la RSE, et notamment les actions visant la qualité de vie au travail avec le dialogue social ;
  • Impliquer les représentants des salariés dans les initiatives de dialogue Parties Prenantes (panel externe, ou autre)
  • Cette rubrique s’enrichit des bonnes pratiques détectées sur le territoire. Pour proposer des bonnes pratiques illustrant l’innovation en matière de dialogue et climat social : Contribuez !
En vous inscrivant recevez toutes nos actualités